Les personnes aux prises avec le diabète de type 2 ignorent souvent que cette maladie peut avoir un impact direct sur la santé de leur cœur. Une femme nous raconte son expérience avec l'insuffisance cardiaque causée par le diabète et nous explique comment s'informer pour s'en protéger.

Lorsque Brenda Hanna a découvert qu'elle souffrait de diabète de type 2, elle a suivi les ordres de son médecin, a pris les médicaments prescrits et a davantage surveillé son alimentation et sa glycémie. Mais cette productrice télé de 51 ans n'avait pas songé une minute que le diabète pourrait avoir d'autres conséquences sur sa santé. « J'étais veuve, j'avais une fille de huit ans que j'élevais seule, des locataires et un emploi exigeant. Faire des recherches sur mon diabète était très bas sur ma liste de priorités », résume Brenda pour expliquer son insouciance à l'égard de la maladie.

 

Faire le lien

Sept ans après son diagnostic de diabète, Brenda commence à éprouver des difficultés respiratoires, jusqu'à ce qu'une nuit, elle se voit obligée d'appeler le 911 parce que ses symptômes sont si sérieux qu'elle apprend qu'elle souffre d'insuffisance cardiaque. Malgré ce nouveau diagnostic, Brenda ne réalise pas que ses problèmes cardiaques sont liés à son diabète.

« J'étais veuve, j'avais une fille de huit ans que j'élevais seule, des locataires et un emploi exigeant. Faire des recherches sur mon diabète était très bas sur ma liste de priorités. »
– Brenda Hanna

Ce manque de prise de conscience entourant le lien entre le diabète de type 2 et les maladies cardiaques est le lot de plusieurs patients diabétiques selon John Sawdon, directeur sensibilisation publique et projets spéciaux pour la fondation canadienne sur la santé cardiaque, un organisme voué à l'éducation sur les maladies cardiovasculaires.

Le risque, par contre, est bien réel. Par exemple, les femmes diabétiques auraient 150 pour cent plus de risques de souffrir d'une crise cardiaque que les femmes non-diabétiques. En outre, le diabète de type 2 réduirait de 15 ans l'espérance de vie de ceux qui en sont atteints, justement en raison de la présence de maladies du cœur. Des faits que Brenda ignorait au moment de son diagnostic de diabète.

Nouveau traitement, nouvelle vie

Il y a environ un an, le cardiologue de Brenda lui a suggéré un nouveau traitement pour le diabète de type 2 qui a aussi des effets bénéfiques et proactifs sur le cœur. Cette approche thérapeutique a radicalement changé sa vie. « Les escaliers ne sont plus un problème pour moi, et je peux désormais respirer beaucoup plus facilement et profondément », explique-t-elle.

« Devenez votre propre expert du diabète. Demandez à votre médecin comment la maladie risque de progresser et quels sont les liens entre celle-ci et les problèmes cardiaques. Le diabète est une maladie sournoise que vous devez prendre au sérieux. »
– Brenda Hanna

Maintenant qu'elle est à la retraite et qu'elle prend enfin le temps de mieux s'informer à propos de son diabète, elle suggère à tous d'en faire de même. « Lisez, lisez, lisez. Devenez votre propre expert du diabète. Demandez à votre médecin comment la maladie risque de progresser et quels sont les liens entre celle-ci et les problèmes cardiaques. Le diabète est une maladie sournoise que vous devez prendre au sérieux. »

John Sawdon croit aussi qu'il est important de faire équipe avec son médecin et d'aller au-delà de la culpabilité et du jugement. « Les gens ne peuvent gérer cela tous seuls. On doit les accepter comme ils sont et travailler avec eux pour trouver des solutions. »

Avec une bonne alimentation, un minimum d'exercice et un traitement approprié, on peut améliorer l'espérance de vie des patients atteints de diabète et de maladies cardiovasculaires. Avec sa maladie cardiovasculaire et son diabète sous contrôle, Brenda continue de jardiner et de jouer avec son Rottweiler.

 

Si vous souffrez de diabète de type 2, discutez avec votre médecin des façons de minimiser votre risque de développer des maladies du cœur. Pour en savoir davantage, visitez Mon Cœur Ma vie.

 

Cet article est présenté par deux des compagnies leaders au Canada en recherche pharmaceutique.